19th Ave New York, NY 95822, USA

Protégez Nos Ados

les arômes de vapotage rendent les jeunes dépendants

Les jeunes qui s’initient au vapotage présentent un risque élevé de développer une dépendance à la nicotine, une tendance inquiétante au vu de statistiques déjà alarmantes : le tiers des adolescents du pays vapotent avant de terminer le secondaire.

Et de leur propre aveu, quel facteur principal les incite à vapoter? Les arômes. Les fruits, la menthe/le menthol et les bonbons sont les trois préférés des jeunes, alors que la saveur qu’ils évitent généralement est celle du tabac.

Santé Canada veut mieux protéger les jeunes du vapotage et envisage l’adoption d’un règlement visant à interdire plusieurs de ces additifs aromatisants, à l’exception de la menthe, du menthol et du tabac; nous savons pourtant que la menthe et le menthol font partie des arômes les plus populaires chez ces derniers.

Les restrictions relatives aux arômes que propose le gouvernement fédéral constituent un grand pas en avant et sont d’ailleurs vigoureusement contestées par les industries du tabac et du vapotage. Elles doivent malgré tout être renforcées : hormis celle du tabac, tous les arômes dans les produits de vapotage devraient être interdits.*

Vous pouvez contribuer à renforcer le nouveau règlement proposé et ainsi, à mieux protéger les jeunes du pays. À l’aide de ce formulaire, faites savoir à Santé Canada que vous appuyez l’adoption d’un règlement plus rigoureux sur la restriction des arômes de vapotage, incluant la menthe et le menthol.

Pour en savoir plus : info@ProtegezNosAdos.ca

* Cette approche a été adoptée par la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick, ainsi que par de nombreux pays européens et états américains qui imposent des restrictions sur les arômes de cigarettes électroniques.